Créer un champ auto-incrémenté avec SQL Server

Dans un cas où le dernier enregistrement d’une base  est supprimé et que son identifiant est réaffecté automatiquement à l’enregistrement suivant, une confusion peut se produire. Il est possible d’éviter un tel désagrément en demandant à la base d’incrémenter un compteur interne et de retourner la dernière valeur trouvée.  Ce compteur interne associé à la base est nommé champ auto-incrémenté.

sql-serveur.jpg

Le champ auto-incrémenté avec SQL Server  peut être indiqué dès la création de la base et prendra automatiquement la valeur suivante de la séquence à chaque nouvelle insertion, sous réserve que la valeur de ce champ nouvellement inséré  n’est pas précisée. Un seul champ auto-incrémenté avec SQL Server est autorisé par table, et ceci jour le rôle de clé d’où le mot clé auto-incrément associé systématiquement à la clé primaire ou PRIMARY KEY.  

Partagez votre avis et découvrez les avis des étudiants d’une école dans la rubrique avis ingesup.

Modifier un champ auto-incrémenté avec SQL serveur

L’astuce pour modifier un champ auto-incrémenté avec SQL Serveur  est plus facile en se servant de SQL Server Management Studio. Un champ ordinaire peut également être modifié pour devenir un champ auto-incrémenté.  Pour ce faire, il s’agit d’afficher la table contenant  le champ à modifier. Ce  champ n’admet pas les valeurs nulles et doit être de type entier numérique. 

identity-specification.jpg

La liste des colonnes est à afficher afin de fixer le curseur sur le champ  à quoi sera ajouté « l’Identity »  puis cliquer sur « Modify ». En développant la ligne « Identity specification », il s’agit d’indiquer la valeur choisie pour « l’Identity Increment » et le « Seed »  pour les deux lignes du dessous. Pour enregistrer la modification, il faut appuyer sur CTRL-S.  Le cheminement n’est pas difficile pour modifier un champ auto-incrémenté avec SQL Server.

Ajouter un champ

Pour ajouter un champ, il s’agit de suivre la même astuce pour modifier un champ et se servir également de SQL Server Management Studio. Il s’agit de remplacer les valeurs suivantes :  « champ » par le nom du champ ; « seed » par la première valeur à utiliser lors de l’insertion de la 1ère ligne et « increment » par le pas d’ incrémentation.  Le langage et le syntaxe ne sont pas difficile à maîtriser, par exemple ALTER TABLE nomtable ADD champ Int Identity (Seed, increment).